Le monde magique du Macintosh

Le SAV du MAC

téléchargements de Mac OS 68k/PPC et logiciels rares








free

macintosh abandonware HFV explorer Gem explorer transmac 6 (with keygen) , transmac 7 + serial Duhem 2006 Macdisk 7 SUITE (retail) (macdisk, macimage, mactexte, macmail) Stuffit Macintosh 68k Vmac Worm Gemulator MiniVmac Rom 128k ROM 256k ROM 1Mo ROM 2MO ROM 4MO (ppc) Softmac FusionPc BasiliskII Rom (bios) 256k Mac Se Mac IIx IIcx Se/30 Mac Classic Rom (bios) 512k Mac II si Mac II ci Mac Classic II Mac LC Mac LC II Rom (bios) 1 Mo Mac LC III Performa 630 Performa 275-550 & LC 520 Quadra 700-900 - Os 8 Quadra 650 - Os 8 Quadra 605 & Performa 475 - Os 8 MacRAR 2.51 Système 0.97 finder 1.1g System software 0.1 - System 1.1 finder 1.1g System 0.3 & 0.5 System 2.0 finder 4.1 System software 0.7 - System 3.0 finder 5.1 System software 1.1 - System 3.2 finder 5.3 System software 5.1 - System 4.3 finder 6.0 System 6.0.4 finder 6.1.4 System 6.0.5 finder 6.1.5 System 6.0.7 finder 6.1.7 MacOs 7.0.1 MacOs 7.1 MacOs 7.1.1 PRO MacOs 7.1.2 Mac Os 7.5.2 Powerbook 5300 2300 500 190 Mac Os 7.5.3 7.5.5 internationale MacOS 7.6 (51mo) System Enablers (permettant la compatibilité entre MacOs et matériels) Tours et tutoriaux officiels 128k tour Premier tour Macintosh système 0.85 Visite guidée Write Paint System 1.1 Project Tour System 1.1 Visite guidée 128k System 1.1 512k guided tour System 3.11 finder 5.2 Visite guidée Mac SE System 4.1 Mac Se/30 Tour System 6.0.2 Macintosh Tour basic en 2 disques disk1 disk2 Macintosh Tutorial en 3 disques install item1 item2 Liens Macintosh ARDI : émulateur Executor Basilisk II pour Windows Emulators inc. (Softmac et Gemulator)Logiciels Macintosh Diskcopy 4.2 Diskcopy 6.3 Cdrom setup Display software MacRAR 2.51 Stuffit expander 5.5 Stuffit Deluxe 5.51 Serial Surfer Utilitaires série 1 Ram doubler 2 - Disk doubler - Personal diagnostic Utilitaires série 2 Afterdark 1, 2, 3 et 4.03 Norton Utilities 1.1 + Mac LHA - Mac Zoo - Quadra cache 1.1... Norton Utilities 2.0 (les 6 disquettes originales) Norton Utilities 3.5 Symantec tools v1 + Central point Mac tools Claris Works 1 intégré (texte tableur dessin bde...) Claris Works 2 + Filemaker Plus 2.1 FilemakerPro 4 base de données Ms disk 1 série Chart, Multiplan et excel Ms disk 2 Excel 2.2a (1989) Msbasic et Word Ms disk 4 Word 4.0 (1989) Microsoft Works 2a intégré (texte tableur dessin bde...) Mac Draw Mac Draft et Mac Poject MacPaint série MacWrite série Adobe série anciens illustrator et Photoshop Aldus Pagemaker 2a + Pagemaker 1.2 Hypercard 1.10 Hypercard 1.25 QuarkXPress ® v2.11 Quicktime Pro 3 Route 66 et sa carte de France Wordperfect Works 1.2 Wordperfect 2 (les 5 disquettes originales) Wordperfect 3.5 (24 mo) installer Write Now 1.0, 2.0 et 3.01985 - Windows 1.01 1986 - Windows 1.02 1986 - Windows 1.03 1987 - Windows (286) v2.03 1988 - Windows/286 v2.10 1988 - Windows/386 v2.10 1989 - Windows/286 v2.11 1990 - Windows 3.00 OEM Zenith Data System 1990 - Windows 3.0a 1991 - Windows 3.0a multimedia extension 1992 - Windows 3.10 Retail box OEM Zenith OEM NEC Central and Eastern Europe 1993 - Windows 3.11 1994 - Pwin32 1992 - Windows pour Workgroups v3.10 1993 - Windows pour Workgroups v3.11 Windows 95 OEM disquettes pwin97 MS-DOS 3.3 MS-DOS 4.01 MS-DOS 5 MS-DOS 6 MS-DOS 6.22 IBM DOS 5 PC DOS 6.1 PC DOS 6.3 PC DOS 7 Steve Jobs (né le 24 février 1955), cofondateur d'Apple Computer et pionnier de l'informatique.Avec Steve Wozniak (« les deux Steve »), il a fondé Apple Computer. Il est considéré comme un pionnier de l'informatique pour avoir compris le potentiel du couple GUI / souris lors de sa visite avec une équipe de la société au PARC de Xerox, ce qui mènera à la mise sur le marché par la société Apple Computer du Macintosh, le premier ordinateur grand public profitant de ces perfectionnements. En 1984, le Macintosh est mis sur le marché, c'est le premier ordinateur destiné au grand public comportant une interface graphique commandée par la souris. Le projet Macintosh avait été lancé par un ingénieur d'Apple, Jef Raskin. Il s'agissait de concevoir un ordinateur de toute petite taille, très abordable, limité à quelques tâches et d'une extrême simplicité d'emploi. Steve Jobs, percevant le potentiel de ce projet, se l'est alors accaparé, remettant en cause certains de ses objectifs, dont celui d'un prix économique.En 1985, après une lutte interne pour le pouvoir au sein d'Apple, Steve Jobs est démis de ses fonctions par Sculley et évincé d'Apple. Il va alors pour fonder une nouvelle société, NeXT Computers, quelques années plus tard. Même s'il ne connait pas de succès commercial, il y créera des ordinateurs au design audacieux et aux technologies révolutionnaires : la machine utilise un processeur 32 bits 68040, un lecteur de CD, possède un système multitâche préemptif, et est entièrement développé en objective C, langage objet dérivé du langage C. Fin 1996, Apple, en difficulté, signe un partenariat avec Microsoft. Ce dernier donne alors 150 millions de dollars à Apple qui, à la recherche d'un nouveau système d'exploitation depuis plusieurs mois, achète NeXT pour 400 millions de dollars.Au cours de 1997, Jobs, qui occupait depuis six mois une vague fonction de conseiller spécial du président d'Apple Gil Amelio, provoque le départ de ce dernier ainsi qu'un remaniement du conseil d'administration de la société. Il est nommé président-directeur général intérimaire à la place de Gil Amelio. En 2000, il devient président-directeur général de plein droit. Mac OS X sera le fruit du croisement entre Mac OS et NeXTStep. Steve Wozniak (né le 11 août 1950- ) est considéré comme un des personnages majeurs de l'industrie informatique qui a permis l'introduction des ordinateurs dans tous les foyers. Bien qu'on puisse analyser sa contribution comme une simple compilation d'idées déjà connues et prêtes à être mises en œuvre pour une production en série d'ordinateurs individuels, l'ingéniosité et la créativité de Steve Wozniak ont certainement été un élément clef de la révolution de l'ordinateur individuel.Wozniak a toujours aimé les projets qui exigent une profonde réflexion. Son père, ingénieur chez Lockheed, lui apprend les rudiments des mathématiques et de l'électronique. À 11 ans, il construit son propre équipement de radioamateur. À 13 ans, il est élu président du club d'électronique de son établissement scolaire, et gagne le premier prix à une foire de la science pour une calculatrice utilisant des transistors. En outre à 13 ans, Woz conçoit son premier ordinateur, la base de tout son travail ultérieur.En 1975, Woz laisse tomber ses études à l'université de Berkeley en Californie. Cependant, il travaille dans le cadre du Homebrew Computer Club, un groupe local d'amateurs d'électronique. Il n'a alors pas d'ambition plus large, mais, au club, il rencontre Steve Jobs, son cadet de 5 ans, qui a, lui aussi, abandonné ses études au Reed College en 1972. Steve Jobs, contrairement à Woz, est un visionnaire.Jobs et Wozniak arrivent à la conclusion qu'un ordinateur assemblé et peu coûteux rencontrerait son public. Ils vendent certaines de leurs affaires de prix (comme par exemple la calculatrice scientifique de Woz), lèvent un capital de 1300 dollars, et assemblent leur premier prototype dans le garage de Jobs. Ce premier ordinateur, peu performant suivant les standards actuels, est pour 1975 une merveille de technologie. En matière de simplicité d'utilisation, il est loin devant l'ALTAIR, introduit au début de l'année 1975. L'ALTAIR n'a aucun dispositif d'affichage et de stockage. Il reçoit ses commandes par l'intermédiaire d'une série de commutateurs et un programme simple exige des milliers de manipulations à faire sans erreur. Les sorties de l'ALTAIR se font sous forme de lumières clignotantes. Vendu en kit, l'ALTAIR est une merveille pour les vrais geeks (Bill Gates et Paul Allen furent parmi les premiers), mais n'est pas utilisable par un public plus large. L'ordinateur de Woz, en revanche, l'Apple I, est une unité entièrement assemblée et fonctionnelle comportant un microprocesseur à 25 dollars sur une carte mère unique embarquant une ROM. Le 1er avril 1976, Jobs et Wozniak forment leur compagnie, Apple Computer. Wozniak quitte son travail à Hewlett-Packard et devient vice-président responsable de la recherche et du développement à Apple. L'Apple I est vendu au prix de 666 dollars, Jobs et Wozniak placent leurs 25 premiers ordinateurs à un revendeur local.L'Apple I permet à la compagnie d'engranger près d'un million de dollars. Wozniak se concentre maintenant à plein temps à son amélioration et lui ajoute de nouvelles fonctionnalités. Sa nouvelle machine doit conserver les caractéristiques les plus importantes de l' Apple I : simplicité et rentabilité. Woz ajoute le graphisme haute résolution dans l'Apple II qui peut maintenant montrer des images aussi bien que des lettres, ignorant si cette nouveauté va être utile. En 1978, il conçoit un lecteur de disquettes peu coûteux et Randy Wigginton et lui écrivent un système d'exploitation de base. En plus de son don pour le matériel, Wozniak écrit la majeure partie des logiciels qui tournent sur la machine. Il programme un interpréteur BASIC, un jeu de casse briques (qui est l'occasion d'ajouter du son à l'Apple), le code pour commander le lecteur de disquettes, et plus encore. Côté logiciel, l'Apple II est également rendu plus attrayant pour un utilisateur professionnel par l'apparition du fameux tableur VisiCalc de Dan Bricklin et Bob Frankston. En 1980, Apple entre en bourse et fait de Jobs et Wozniak des millionnaires.Cependant, Woz est devenu moins enthousiaste dans son travail pour Apple. Il s'est marié, est retourné à l'université sous le nom de « Rocky Clark » pour obtenir, en 1982, ses diplômes en informatique aussi bien qu'en électrotechnique. En 1983, il revient chez Apple d'une manière assez originale. Il rentre dans l'un des bâtiments de l'unité Apple et demande tout simplement s'il peut faire quelque chose. Il découvre alors le projet Apple IIx, avec son processeur 65816. Cependant, à cause de problemes externes et internes, il quitte Apple en 1985, neuf ans après la création de la compagnie. Jobs est aussi forcé de quitter Apple à la suite d'une lutte pour le pouvoir à la tête de la société. Wozniak sponsorise alors des actions caritatives dans le domaine de l'éducation.En septembre 2000, Steve Wozniak entre au National Inventors Hall of Fame américain.Actuellement, il est un fan de rock et organise/finance des concerts et soirées.Bill Gates est né à Seattle (Washington, États-Unis) le 28 octobre 1955. Son père, William H. Gates Sr, est avocat d'affaires. Sa mère, Mary Maxwell Gates, est professeur et membre de la direction de quelques entreprises et de l'United Way of America.Gates découvre l'informatique à la très sélecte prep school de Lakeside, qui loue à General Electric du temps d'utilisation d'un PDP-10. Il y réalise avec Paul Allen son premier programme : un jeu de tic-tac-toe.En 1968, il fonde, avec Paul Allen et quelques autres, le Lakeside Programmers Group. Quelques sociétés recourront aux talents de ce groupe, essentiellement pour sécuriser des systèmes et des applications existantes. En 1973, Gates entre à Harvard. Il y rencontre Steve Ballmer, futur PDG de Microsoft, et co-réalise avec Allen un interpréteur BASIC pour l'Altair 8800. Cette réalisation fut un tour de force et un coup de chance : le développement se fit entièrement sur PDP-10 et l'Altair BASIC ne vit un véritable Altair 8800 que le jour de la démonstration. Laquelle réussit parfaitement. L'Altair BASIC marque une étape dans l'histoire de la microinformatique : ce sera le premier langage de programmation développé pour le premier ordinateur réellement personnel. Ce sera également le premier logiciel édité par Microsoft (qui s'appelait alors Micro-Soft), fondée pour l'occasion.Microsoft se développe rapidement et, en 1986, fait son entrée en Bourse. Les investisseurs l'accueillent avec enthousiasme : le jour même, Gates devient milliardaire. Il deviendra l'homme le plus riche du monde dix ans plus tard (en 1996) et conservera ensuite ce titre. Selon Forbes, sa fortune personnelle était en 2006 estimée à 51 milliards de dollars (voir Liste des milliardaires du monde). Ses actions dans la société Microsoft, dont il détient en 2005 un peu moins de 10% du capital, constituent environ 50% de sa fortune. Le 1er janvier 1994, il épouse Melinda French, employée de Microsoft, avec laquelle il a deux filles, Jennifer Katherine (1996) et Phœbe Adele (2002) et un garçon, Rory John (1999). En 1994, Gates acquiert le Codex Hammer, ex Codex Leicester, célèbre manuscrit de Léonard de Vinci, pour 30,8 millions de dollars. En 1998, il reçoit une tarte à la crème en plein visage [1]. Le lanceur est un écrivain belge entarteur, Noël Godin. Le 2 mars 2005, Bill Gates est fait chevalier d’honneur de l’Ordre de l'empire britannique pour sa contribution aux entreprises britanniques et pour les efforts qu'il déploie à combattre la pauvreté dans le monde. Toutefois, n'étant pas citoyen d'un pays du Commonwealth, il ne peut préfixer son nom du titre 'Sir'. Il peut cependant ajouter les lettres KBE (Knight of British Empire) à la suite de son nom. Il s'agit de la distinction immédiatement supérieure à MBE (Member of the British Empire). Bien peu d'entreprises ont eu une image liée si fortement à leur fondateur, si bien qu'il a souvent été comparé à Henry Ford et à William Rockefeller, qui furent comme lui à l'origine de nouveaux domaines économiques (véhicules particuliers et industrie pétrolière).Bill Gates après avoir grillé un stop en 1977A été arrêté en 1977 pour avoir grillé un stop à Albuquerque, Nouveau-Mexique. Dans le film de fiction Antitrust, il est représenté de façon à peine voilée par l'acteur Tim Robbins.Sachant se moquer de lui-même, il prêta son concours à une publicité de la boisson Coca-Cola qui le montrait de nuit dans les bureaux de Microsoft en quête d'une pièce de 10 cents qu'il s'engageait à rembourser. il ne porta pas plainte suite à son entartage, bien que la circulation de la photo ainsi qu'un petit jeu d'entartage nommé Pie Gates aient passablement nui à son image. Il loua tous les hélicoptères dans un large rayon autour du lieu de son mariage afin de ne pas être ennuyé par les paparazzi. Symbole ou coïncidence ? Son mariage eut lieu le même mois que le décès de Thomas J. Watson Jr, ancien PDG d'IBM que Microsoft venait juste de dépasser en capitalisation boursière, ce qui eût été jugé impensable dix ans plus tôt.En raison du nombre trop important de chiffres dans les montants à calculer (montant récent du patrimoine de Bill Gates : 51 000 000 000 de dollars), le fisc américain serait obligé de traiter le dossier de Bill Gates en dehors de l'application normalement utilisée pour le reste des contribuables américains. Bill Gates a publié un article scientifique avec Christos Papadimitriou dans la revue Discrete Mathematics intitulé Bornes pour les tris par renversement des index, dont la référence précise est Gates W.H.; Papadimitriou, C.H. Bounds for sorting by prefix reversal. Discrete Math. 27 (1979), 47--57. Se fait tuer dans le film South Park par le chef de l'armée américaine, pour cause de plantage de Windows 98. La Fondation Bill & Melinda Gates: apporte à la population mondiale des innovations en matière de santé et d’acquisition de connaissances dispose grâce à la générosité personnelle de Bill et Melinda Gates, de quelques 28,8 milliards de dollars US. La majorité de l'héritage de Bill Gates devrait d'ailleurs revenir à cette fondation. Time Magazine a désigné Bill Gates "homme de l'année 2005", aux côtés de son épouse Melinda et de Bono, le chanteur du groupe U2, pour leur action sur le front philanthropique.La fondation Gates finance en effet de nombreux programmes de santé publique et de scolarisation dans le monde entier, égalant presque par le montant de ses dépenses l'Organisation mondiale de la santé.Microsoft Corporation (Microcomputer Software) (Nasdaq : MSFT) est une entreprise des États-Unis d'Amérique dans le secteur informatique, dont le siège social est situé à Redmond dans l’État de Washington. C’est le plus gros éditeur de logiciel informatique du monde, avec plus de 90% des parts de marché sur certaines catégories de produit, notamment les systèmes d’exploitation. Microsoft développe et produit également un large éventail de périphériques.Cette entreprise est connue pour plusieurs de ses logiciels et plus particulièrement : Les systèmes d’exploitation MS-DOS et Microsoft Windows La suite bureautique Office, composée notamment de Word, Excel, Access , PowerPoint, Access,Publisher,FrontPage, mais encore Outlook auxquels on peut ajouter (suite Office 2003) InfoPath, Visio, OneNote ( plus de détails sur Microsoft Office )